BRISONS LES CODES

Les fêtes de fin d’année sont la prochaine échéance festive ! A cette occasion, nous souhaitons briser les codes et usages autour des accords mets et vins.

La Provence : c’est le rosé, oui c’est là qu’il est né ! Mais à Thuerry c’est aussi 40% de la production en rouge, du Château plus épicé et gourmand jusqu’à l’Exception ², fruits de notre culture résolument raisonnée et traditionnelle qui trouve son écho dans notre chai, classé parmi les plus belles réalisations de ce début de 21ème siècle.

Les classiques rassurent mais aujourd’hui nous vous proposons de voyager plus loin…..

Pourquoi ne pas troquer son liquoreux sur le médaillon de foie gras pour un Must K moelleux rehaussé d’une pétillante note aromatique ou d’un Exception blanc dont le fin boisé viendra équilibrer la rondeur du lobe. Au classique pinot noir rouge préférez l’Exception rosé pour sublimer votre brouillade de truffe du haut pays varois, ses notes torréfiées, empyreumatiques répondent au sous-bois et humus de la truffe sans que les tanins d’un rouge ne viennent interférer avec les œufs du plat.

Néanmoins, nous avons souhaité nous appuyer sur certains classiques pour magnifier les rouges de Provence. C’est pourquoi nous avons introduit depuis près de 40 ans les fleurons bordelais tels que le merlot ou le cabernet-sauvignon, la syrah reine des côtes du Rhône nord ou l’indomptable mourvèdre de nos côtes varoises.

L’équation comporte 4 composantes : le terroir, les cépages, la technicité et le vigneron. De cette synergie est née l’Exception ² qui enchante par son élégance, sa profondeur et son équilibre, issu de l’assemblage au combien classique du merlot et du cabernet sauvignon, adossés aux contreforts des Alpes sous le soleil de Provence. L’Exception ² sera le point d’orgue des accords mets et vins de vos repas de fêtes, aux côtés d’un filet de bœuf en croute ou d’un rôti de magret de canard farci au foie gras, par exemple.

Nous voulons également mettre en avant le travail réalisé depuis 20 ans en vous proposant quelques millésimes marquants : d’Exception, d’Abeillons ou d’Exception² qui ont traversé les temps avec noblesse.

L’effet millésime est moins marqué en Provence qu’il ne peut l’être dans les régions septentrionales. Toutefois, la dégustation met en exergue les particularités de chaque millésime et le potentiel de garde de ces vins, portés par une structure tannique aboutie épaulée par une belle acidité.

2004 : Pruneau, sous-bois, bouche ample, toujours fraiche avec une finale longue et suave.

2007 : A son apogée, puissance maitrisée, complexe et peut encore attendre.

2010 : fruit noir, figue, mariage de la jeunesse et de la maturité, encore un fort potentiel de garde.

2013 : fringant, fruits rouges mûrs, attaque en bouche franche et finale croquante.

Ces vins sont maintenant disponibles sur notre caveau de vente en ligne ou au domaine à Villecroze, Var.
En somme, briser les codes pour surprendre et réveiller nos papilles !